';

Groupe

MENIX voit le jour en 2008 sous l’impulsion de M. Patrick RONDOT avec le rachat de DEDIENNE SANTÉ au groupe DEDIENNE.

Une holding performante 100% française

MENIX Group est une holding française qui vise à regrouper des marques de pointe en orthopédie, en implantologie dentaire et chirurgie Cranio-Maxillo-Faciale. En moins de 10 ans, MENIX GROUP a multiplié son Chiffre d’affaires par 10. La holding compte en 2015, 270 salariés et continue d’enregistrer une croissance annuelle organique à deux chiffres.

Le groupe rayonne sur le marché européen de l’orthopédie (65% du CA) et des implants dentaires. Exception faite de Turenne Capital et de l’équipe dirigeante actuelle, les actionnaires historiques sont sortis du capital, laissant place en 2014 à LBO Partners, Keensight Capital.

La direction de MENIX GROUP est assurée par Patrick RONDOT, Jean-Luc AURELLE et Christophe MARRONE.

Patrick RONDOT, dirigeant du groupe Menix

La modernité comme moteur de croissance

La stratégie suivie par MENIX GROUP vise de tout temps, à aborder le marché de manière très dynamique. Des approches volontairement différentes mais qui se fondent sur le facteur clé d’innovation. MENIX GROUP est historiquement l’« inventeur par procuration » en orthopédie de la cupule à double mobilité. En rachetant dernièrement OneORTHO, start-up spécialisée dans les Solutions Digitales qui propose une fabrication de prothèses 3D, le groupe se pose comme précurseur et prouve une nouvelle fois sa capacité à inventer de nouvelles solutions qui répondent à de réelles attentes.

Le groupe revendique pour l’ensemble de ses produits et filiales une fabrication française depuis 42 ans.

Inventeur de la double mobilité

En 2009, MENIX GROUP conforte sa position sur le marché de l’implantologie orthopédique avec le rachat de la Société d’Etude, de Recherche et de Fabrication.

Lentreprise est fondée en 1973 à Décines en périphérie de Lyon par la famille Rambert. Son approche combine les données scientifiques et le process industriel, adaptées au marché orthopédique. En créant en collaboration avec le professeur BOUSQUET de l’hôpital de St Etienne le concept de double mobilité, l’entreprise a bénéficié d’une notoriété internationale sur le segment de la hanche. Tombée dans le domaine public en 1996, cette invention a été depuis copiée par de très nombreux fabricants.

Plus récemment, la Société d’Etude, de Recherche et de Fabrication a étendu sa gamme de prothèses aux extrémités en créant une structure dédiée dénommée EXTREMITY.

Revendiquer une position de leader sur le pôle dentaire

En 2012, MENIX GROUP concentre son pôle dentaire en créant GLOBAL D, anciennement TEKKA. GLOBAL D est spécialisée dans la conception, la fabrication et la mise à disposition de dispositifs médicaux de qualité destinés aux chirurgies maxillo-faciale, pré-implantaire, orthodontique et à l’implantologie dentaire.

La société propose des traitements innovants visant à améliorer à la fois la qualité de vie des patients et la prédictibilité des actes chirurgicaux. Elle dispose d’un bureau d’études qui collabore de près avec les professionnels de santé pour développer des formes d’implants et des matériaux totalement nouveaux. Son parc ultra moderne de machines lui permet de produire annuellement plus de 200.000 implants.

Une équipe est entièrement dédiée aux distributeurs ainsi qu’aux utilisateurs étrangers, afin de délivrer un service personnalisé, même à l’autre bout du monde.

Investir dans les nouvelles techniques d’impression

Le 23 juillet 2015, MENIX GROUP prend le contrôle de ONEORTHO Medical.

One ORTHO est une start up stéphanoise créée en décembre 2013. Elle figure parmi les 110 lauréats lauréat du concours mondial de l’innovation 2030 porté par le Gouvernement qui vise une véritable politique d’ave­nir engagée dans le soutien de ceux qui créent, innovent et prennent des risques.

OneORTHO permet de concevoir et de fabriquer avec des procédés de fabrication rapide telle l’impression 3D, des implants d’articulation et des instruments chirurgicaux à usage unique sur mesure. Les modèles osseux et le modèle d’implant sont traités pour dimensionner ce dernier à la taille de l’anatomie recherchée, rendant uniques et personnalisées les pièces prothétiques et dans un second temps les instruments associés. La reconstruction de l’anatomie en 3D est faite à partir des images 2D issues de l’imagerie médicale radiologique, IRM, scanner ou d’une combinaison de celles-ci.

Dedienne Santé

Les fondations d’une marque française

Politiques

Export, R&D, RH…

Partenaires

Mutualiser nos expériences

A